DES FRÈRES CAPUCINS BOUTIQUE MUSÉE ET CRYPTE VISITER LE MUSÉE

QUELLO CHE VOI SIETE NOI ERAVAMO; QUELLO CHE NOI SIAMO VOI SARETE_

WAS IHR SEID SIND WIR GEWESEN; WAS WIR SIND WERDET IHR SEIN_

COMME VOUS NOUS ÈTIONS; COMME NOUS VOUS SEREZ_

WHAT YOU ARE NOW WE USED TO BE; WHAT WE ARE NOW YOU WILL BE_

COMO VOSOTROS NOSOTROS ERAMOS; COMO NOSOTROS VOSOTROS SEREIS_

Planifiez votre visite au musée

Guichet

Online Shop

Missions

Aujourd'hui, les Frères Mineurs Capucins sont présents dans différentes parties du monde et sont proches de nombreux pauvres et nécessiteux pour l'amour du Christ, en animant des conférences, ou en étant présents dans les écoles, les hôpitaux, les centres d'accueil, les églises et plus encore. Grâce aux dons, de nombreux projets sont réalisés, apportant une aide humanitaire, sanitaire et spirituelle

FAIRE UN DON

Missions

Aujourd'hui, les Frères Mineurs Capucins sont présents dans différentes parties du monde et sont proches de nombreux pauvres et nécessiteux pour l'amour du Christ, en animant des conférences, ou en étant présents dans les écoles, les hôpitaux, les centres d'accueil, les églises et plus encore. Grâce aux dons, de nombreux projets sont réalisés, apportant une aide humanitaire, sanitaire et spirituelle

FAIRE UN DON

Pour nous joindre

Tel: 06/88803695

e-mail: info@museoecriptacappuccini.it

Billets

Réservez la visite guidée à l'intérieur du Musée. Possibilité de réserver des visites privées ou groupes.

Horaires d’ouvertures

Tous les jours de 10h00 à 19h00
(la billetterie ferme 30 minutes plus tôt)
Via Vittorio Veneto 27 00871 Rome
Tel: 06/88803695
info@museoecriptacappuccini.it

Les livres

Le Couvent des Capucins abrite d’importantes archives et une bibliothèque antique qui témoignent de la culture et de la spiritualité de l’Ordre. À l’intérieur de l’exposition, il est possible de voir quelques incunables très rares, les premiers livres qui ont été imprimés dans la seconde moitié des années 1400 en utilisant les caractères mobiles inventés par Gutenberg. Beaucoup de ces livres ont été imprimés par les premiers typographes et imprimeurs en Italie avec de riches couvertures en cuir ou en peau, également décorées d’imprimés ou d’ornements. D’autres volumes témoignent du culte et de la dévotion privés, comme les petits volumes contenant la vie des saints, ou nous montrent les activités des frères capucins engagés dans la médecine ou la pharmacie.

 

Saint Félix de Cantalice

Saint-Félix est né à Cantalice en 1515 dans une famille de paysans. Enfant, il est envoyé à Cittaducale dans une famille de propriétaires terriens. Il était chargé de s’occuper du bétail, surtout des bovins. Un jour, alors qu’il dressait deux génisses attachées à la charrue, celles-ci s’énervèrent et le renversèrent. La charrue roula sur sa poitrine, déchirant ses vêtements, mais sans lui causer la moindre égratignure. Saint-Félix y vit un signe du ciel et se rendit au monastère des Capucins de Cittaducale.

Saint-Félix passait ses nuits en prière et on le vit un jour en extase recevoir dans ses bras l’Enfant Jésus des mains de la Vierge, lequel jouait avec la barbe du frère.

Son corps repose dans l’église de l’Immaculée Conception de la Via Veneto à Rome, où il a été transporté le 27 avril 1631.

Il a été béatifié le 1er octobre 1625 et canonisé par Clément XI le 22 mai 1712.

La fête liturgique tombe le 18 mai.

Arbre séraphique de l'Ordre franciscain

Lithographie coloriée à la main de 1881 d’après un modèle original gravé sur cuivre au XVIIe siècle.

 

En partant du bas, nous trouvons Saint-François et ses 12 frères.

Puis viennent les Saints, l’autre génération de frères avec Saint Antoine de Padoue.

Viennent ensuite les martyrs et, plus haut, les cardinaux et les six papes franciscains, les évêques et les archevêques avec saint Louis de Toulouse, et enfin les religieuses de Sainte-Claire.

Ensuite, il y a les réformes des Franciscains où nous trouvons les Frères Mineurs représentés par St Bernardin de Sienne.

Enfin, les frères mineurs capucins avec Marie Immaculée au sommet, gardienne et mère de l’ordre franciscain.

Vénérable Père Mariano de Turin

Le Père Mariano est né à Turin le 22 mai 1906, dans une famille chrétienne et pratiquante. En 1940, après une longue réflexion, il devient novice, prenant, selon la coutume de l’époque, le nouveau nom qu’il avait choisi de Frère Mariano : « J’ai pris un nom – Mariano – pour honorer (au moins ainsi !). Celle à qui je dois tant. Je pense avec joie que chaque fois que l’on mentionne mon pauvre nom, quelque chose d’Elle résonne ».

En 1950, il commence à donner des conférences sur Radio Vatican et en 1955, la RAI le sélectionne pour un programme religieux. Le père Mariano a donc compris l’importance de ce média et a su l’utiliser pour diffuser le message de l’Évangile, obtenant une grande attention et des taux d’audience élevés. Ses programmes ont été diffusés jusqu’en 1972, année de sa mort.

En 1985, son corps a été transféré du cimetière Verano à Rome à l’église de l’Immaculée Conception des Capucins, où il repose encore aujourd’hui.

Le 15 mars 2008, il a été proclamé « Vénérable ».

 

Crucifix saignant

Fin du XVII e siècle (1695)

Aquarelle sur papier

Brève histoire :

« Il était une fois un jeune homme de Milan qui se donna au diable corps et âme, à la condition qu’il lui donnât tous les plaisirs et toutes les satisfactions qu’il désirait, et il fut satisfait en tout, comme l’ennemi le lui avait promis. Un jour, il voulut voir Jésus-Christ dans la forme et la manière dont il était mort sur la croix, et il en parla au Diable, qui lui répondit qu’il ne pouvait pas le faire, car il était son ennemi. Le jeune homme dit alors que tels étaient leurs pactes : « si tu ne fais pas ce que je te demande, je retire moi aussi ma parole ». Pour que cela ne fût point, le Diable lui apporta le crucifix peint sur du papier, comme la forme que voici. Quand il vit cela, il fut si content qu’il alla voir un confesseur pour se confesser, qui, entendant son cas, lui dit qu’il ne pouvait l’absoudre, et l’engagea à aller au Saint-Office, où il trouverait pardon et indulgence. Le jeune homme fit tout promptement et les Pères du Saint-Office demandèrent à voir le Crucifix.

Et parce qu’il s’agissait d’un vassal de D. Camilla Barberini, connaissant le cas, on lui accorda la grâce de la copie qu’on envoya à Rome à un personnage, afin d’obtenir le consentement de son époux le comte Borromeo. »

 

 

COUVENT


Le couvent est un grand complexe construit à Rome, destiné à être la « Maison de l’Ordre » et donc exceptionnellement grand par rapport à toutes les structures capucines. La première pierre du couvent a été posée en mars 1626 et les frères sont entrés le 15 avril 1631.

Le 20 janvier 1925, la démolition de l’ancien couvent a commencé pour faire place à la construction du Ministère des Corporations et a ouvert le tracé de l’actuelle Via Vittorio Veneto. Le couvent abrite également les archives provinciales qui conservent une importante documentation des origines jusqu’à nos jours.

 

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0